Bon nombre de patients sont d’abord examinés par leur médecin de famille, leur dentiste ou un autre spécialiste, avant d’être orientés à un spécialiste en chirurgie buccale et maxillo-faciale pour que ce dernier aide à repérer toute condition anormale des tissus mous ou durs de la bouche, de la mâchoire, du visage ou du cou, puis à poser le diagnostic adéquat.

ANESTHESIE ET INTERVENTIONS

La chirurgie est réalisée sous anesthésie générale. La durée de l’intervention varie entre trente minutes et cinq heures.

DIAGNOSTIC

Après une première évaluation clinique par le chirurgien maxillo-faciale, ce dernier peut demander une analyse plus approfondie comprenant, sans s’y limiter :
une imagerie diagnostique : rayons X, radiographie panoramique, tomodensitométrie, imagerie par résonance magnétique, ou scintigraphie osseuse.
une biopsie chirurgicale par ablation partielle ou complète pour aider à caractériser la lésion ou l’anomalie.
Les tumeurs des tissus mous se manifestent comme un développement anormal de diverses origines, elles sont souvent entièrement retirées.
Les kystes osseux sont des poches remplies de liquide qui se créent dans l’os et peuvent être décompressées ou retirées en entier.
Les tumeurs osseuses sont des anomalies causées par un développement anormal de l’os, de la dent ou des tissus liés aux dents. Le traitement peut varier entre une ablation conservatrice ou une ablation s’étendant aux structures environnantes.

 TRAITEMENT

Dans le cas des cancers de la peau (cellules basales, cellules squameuses et mélanomes...), les chirurgiens peuvent retirer les cellules cancéreuses et simultanément reconstruire la zone endommagée pour redonner aux tissus touchés une apparence aussi naturelle que possible.
Le cancer de la bouche (souvent un carcinome squameux) peut être causé par une exposition à la cigarette, des virus ou d’autres facteurs génétiques. On recommande fréquemment une ablation chirurgicale, en combinaison souvent avec l’ablation des ganglions. La reconstruction de la partie endommagée est fréquemment indiquée pour réparer la forme et le fonctionnement de la bouche et du visage.
Les autres malignités de la tête et du cou englobent les lésions invasives dans le spectre des cancers qui peuvent toucher différents tissus, y compris les os et les glandes salivaires. Le traitement exige souvent l’ablation chirurgicale et une reconstruction, au besoin.

Nos tarifs