C’est un procédé opératoire qui permet de traiter les surcharges graisseuses rebelles aux régimes. Elle élimine rapidement  les excédents de graisse et les bourrelets disgracieux.

Cette technique n’est pas faite pour maigrir mais pour booster la réduction de quelques kilos afin de redessiner la silhouette. 

Les zones traitées sont le plus souvent la culotte de cheval, les hanches et le ventre. Mais de plus en plus d’autres zones comme les bras, les faces internes des cuisses, les mollets, les chevilles ainsi que le double menton ou les bajoues.

ANESTHÉSIE

La liposuccion peut être réalisée, selon les cas et l’importance des zones à traiter, soit sous anesthésie locale, sous anesthésie locale approfondie, sous anesthésie générale.
Cette dernière  est privilégiée, vous pouvez avoir une discussion avec le chirurgien et l’anesthésiste avant l’opération pour décider de votre choix.

  INTERVENTION

L’opération dure entre une à trois heures. 
L’hospitalisation peut durer entre un et deux jours.
Les incisions sont courtes et discrètes,  de l’ordre de trois ou quatre millimètres.
Le chirurgien procède par :
marquer les zones à traiter au feutre chirurgical
infiltrer la graisse par une solution pour la liquéfier.
introduire des canules mousses pour aspirer la graisse.
 La quantité de graisse aspirée sera adaptée à la qualité de la peau sus-jacente

RÉSULTATS

La liposuccion offre une amélioration rapide de la silhouette et une perte de volume, donc d’embellir l’aspect du corps et améliorer l’estime de soi.

 

SUITES OPÉRATOIRES

Des douleurs  ou courbatures, peuvent survenir pendant les premiers jours, la prise d’antalgiques pourrait être nécessaire.
Le port d’une gaine élastique de contention limite les œdèmes, les hématomes et aide la peau à se rétracter.
Le port de bas anti thrombose assurant une contention des mollets, est fortement conseillé pendant les premiers jours post opératoires. 
Des drainages lymphatiques post opératoires peuvent être conseillés afin d’accélérer la résorption des œdèmes et  rendre uniforme et homogène la rétractation des tissus graisseux de la peau.

EVENTUELLES COMPLICATIONS

Elles sont très rares mais peuvent survenir:
une infection : Il faut prévoir des douches bétadinées avant l’intervention pour éviter les propres microbes de votre peau.
une phlébite : C’est l’apparition d’un caillot sanguin, le plus souvent dans une veine profonde de la jambe. Ce risque est lié à l'immobilisme dû aux conditions opératoires. On doit les prévenir au mieux en choisissant un panty bien adapté, complété par des bas de contention anti-thrombose à conserver pendant une semaine environ. Un traitement anticoagulant est pratiqué en cas de phlébite.
un saignement et des hématomes : Des liposuccions trop importantes pourraient entraîner des hématomes diffus étendus. La graisse retirée ne peut pas dépasser le seuil de 7% du poids du corps. 

Nos tarifs